TEIXEIRA Vincent

Doctorant

Univ. Lorraine

Campus UL

vincent.teixeira@univ-lorraine.fr

Titre de la thèse

  • Essais sur la régulation des plateformes numériques

Direction de thèse

  • Myriam Doriat-Duban
  • Thomas Lanzi

Présentation de la thèse

  • La place du numérique ne cesse de grandir dans notre société faisant émerger de nouveaux acteurs qui se développent dans tous les pans de l’économie et viennent profondément changer l’organisation des marchés et leurs structures. Cette transformation généralisée de l’économie n’est pas sans conséquence, ce qui plonge la théorie économique face à de nouvelles problématiques.
  • L’objectif de cette thèse est de proposer une analyse économique de l’impact des plateformes numériques sur l’organisation des marchés. Cette analyse aura notamment pour but de mettre en avant les enjeux de régulation liés à ces plateformes.
  • Selon le Conseil National du Numérique, une plateforme peut se définir comme un espace numérique de mise en contact d’offres et de demandes sur un marché spécifique. Une plateforme est un intermédiaire qui possède des caractéristiques particulières comme des effets de réseaux croisés, des structures de coûts spécifiques ou encore des structures de prix asymétriques. Ces caractéristiques rendent d’une part les modèles standards de la théorie économique inadaptés et d’autre part nécessaire la prolongation de la réflexion qui a été entamée au début des années 2000 par certains économistes à l’instar de Laffont, Rey ou encore du prix Nobel d’économie Jean Tirole.
  • La thèse s’articulera principalement autour des trois thématiques suivantes :
  • Le premier chapitre sera consacré à l’analyse théorique de l’émergence et la mise en place des plateformes numériques. Ainsi, ce premier chapitre s’intéressera particulièrement aux effets de réseaux croisés, à la masse critique et aux stratégies de tarification et de positionnement de marché des plateformes numériques. Cette analyse mobilisera l’économie industrielle et plus particulièrement la théorie des jeux et des contrats.
  • Le deuxième chapitre aura pour objectif d’apporter une évaluation économique de l’impact des plateformes numériques afin d’apporter des réflexions quant à la régulation de ces dernières. Nous souhaitons développer de nouveaux outils/méthodes pour l’analyse économétrique des dommages concurrentiels liés aux plateformes numériques. Ainsi, dans un second temps, nous apporterons une évaluation économique des réflexions juridiques en matière de régulation.
  • Le dernier chapitre s’intéressera tout particulièrement à un type de plateforme numérique : les legaltechs. Ce chapitre aura pour vocation d’analyser d’un point de vue économique les changements apportés par les legaltechs. Cette analyse se concentrera sur la baisse des coûts liés aux services d’automatisation du droit, ainsi qu’à la justice prédictive.